L.M.Chardon, les valeurs.

Salut salut ! Aujourd’hui j’ai envie de vous parler de ce qui me tient à cœur, et comment, pourquoi je fais ce que je fais.

Le sujet qui m’habite, qui m’inquiète et qui me fait me triturer le cerveau depuis tant de temps c’est l’état de notre planète, et ce que nous en faisons.

Alors non je ne suis pas originale, et tant mieux, après cet été où tout à brûlé je me demande encore comment certaines personnes ne voient pas le mur dans lequel nous fonçons (à l’heure où j’écris ces lignes je sors d’une discussion avec un monsieur dans le train, et apparemment il y en a qui ne comprennent vraiment pas…).

Me revient souvent cette phrase :« La terre n’est pas un don de nos parents, ce sont nos enfants qui nous la prête ».

Toute mon enfance et mon adolescence elle était accrochée dans ma chambre. Je la voyais tout les jours, longtemps je me suis demandé ce qu’elle voulait dire. Il ne m’a pas fallut 15 ans pour comprendre, mais aujourd’hui que j’ai moi même un enfant cette citation me parle d’autant plus, je m’inquiète du monde dans lequel il va grandir. Avec L.M.Chardon je participe au monde que je voudrais voir exister pour lui, mais aussi pour tous.

Petit retour en arrière… il y a 5 ans j’ai créé L.M.Chardon pour proposer des créations à partir de papier de récup’. Je voulais travailler de mes mains, mais utiliser ce qui existait déjà, cette activité a fonctionné tant bien que mal, mais plus le temps passait moins je me sentais en accord avec moi même. Faire des bijoux en papier nécessite de les vernir, j’ai cherché pendant des heures des produits non toxiques, fabriqués en Europe, trouvé à peu près ce qui me convenait. Je travaillais avec de la peinture acrilyque, j’ai finis par changer pour une peinture plus « écologique », enfin de ce qu’en disais le vendeur, lorsque je demandais plus on ne m’offrait que de vagues réponses. Frustrée je me suis renseignée comment faire de la peinture moi même, à force de lecture les pigments végétaux sont venus sur le tapis, et mon amour pour la teinture végétale et la couture ont pris le dessus.

LM. Chardon Bijoux et créations, Origami

J’ai découvert les plantes tinctoriales ado, pendant des vacances et pendant plus de 10 ans j’ai rêvé d’en faire, mais me persuadant que dans le chatillonnais ce n’était pas possible, j’ai à plusieurs reprise abandonné l’idée. Et finalement le 2 janvier 2022 j’ai décidé de me lancer. Apprendre, oser, et surtout avoir un métier avec du sens.

Alors me voilà, Marion, toujours derrière L.M.Chardon avec les même valeurs depuis le début, mais une nouvelle façon de vous les partager. Je vous parlerai teinture, plantes et couture, les choses que j’aime le plus faire! Je vous partagerais aussi peut être un peu de ma vie et de ce qu’elle influe dans mon activité.

J’espère que cet article vous a plu, merci d’avoir lu, et n’hésitez pas à commenter et partager !